Documents

RENCONTRE DES DIRECTEURS 2015
Présentation de M. l'abbé Pierre Girardin

Merci à notre abbé Pierre pour sa présentation, qui vous vous est restituée ci-dessous... 

FUNERAILLES. PDF

RENCONTRE DES DIRECTEURS 2018
Présentation de M. Guillaume Ueberschlag

Les IMAGES présentées lors de la rencontre peuvent être visualisées et téléchargés ici : 



COMMANDES DE PARTITIONS (PSAUMES) : ALLER A LA PAGE DES PARTITIONS LIBRES DE DROITS 

(BAS DE PAGE : PSAUMES 96, 8, 144 et 'Nos Voix s'élèvent', 'Messe 2017' et 'Prières des fidèles Mariage', ...)


RENCONTRE DES DIRECTEURS 2019

L'abbé Pierre Girardin, notre abbé aumônier, à développé le thème MERIE DANS LA LITURGIE. 

Ce texte vous est présenté ci-après et vous pouvez le TELECHARGER

Vous pouvez également télécharger ce texte avec les paritions présentées lors de la rencontre. 
Chaque partition présente des mesures masquées : vous pourrez ainsi consulter, mais pas copier !


FCJ – Rencontre des directeurs - Samedi 14 septembre 2019

 
Thème : Chanter la Vierge Marie
 
1. Qui est la Vierge Marie ?
 
Le résumé de la foi chrétienne, c’est : « Dieu s’est fait homme : c’est Jésus-Christ ; il est mort et ressuscité pour le salut du monde ». De là, la place privilégiée de celle qui a donné un corps d’homme à Dieu. Dans le Nouveau Testament, Marie est nommée plusieurs fois :
 
- L'Annonciation : l’Ange Gabriel demande à Marie d’être la mère du Sauveur (Luc 1,26-38) 
- La Visitation : visite de Marie à sa cousine Élisabeth – Marie chante le Magnificat (Lc 1,39-55).
- Marie donne naissance à Jésus à Bethléem (Mt 2,1-6; Lc 2,4-7), puis, fuit en Egypte (Mt 2,11-23)
- La généalogie de Jésus : Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus qu’on appelle Christ (Mt 1,16) 
- La Présentation de Jésus au Temple : Syméon prophétise que Marie connaîtra la douleur (Lc 2,21-35).
- La disparition de Jésus à l’âge de douze ans et son recouvrement au Temple (Lc 2,41-51),
- Les noces de Cana, lors Marie fait remarquer à Jésus qu'il manque du vin (Jean 2, 3-5)
- Alors que Jésus est en croix : il confie Marie, sa mère, à son disciple préféré, Jean  (Jn 19,25-27)  
- A la Pentecôte : Marie se trouve parmi les disciples en prière (Ac 1,14).
 
2. Dans l’histoire de l’Eglise
 
Dans la prière de l’Eglise, la Vierge Marie tient une place privilégiée, et cela depuis les débuts de l’Eglise. Les premiers Pères de l’Eglise évoquent Marie :
– Saint Ignace d’Antioche (mort martyr en 110) : « Notre Dieu Jésus-Christ a été porté dans le sein de Marie » « Jésus né de Marie et de Dieu » ; il laisse entendre dans une lettre aux Ephésiens que les premiers chrétiens vénéraient déjà Marie.
– Vers 165, Saint Justin nomme “la Vierge “
– Saint Irénée de Lyon (mort vers 202) évoque la coopération de Marie à l’œuvre du Salut et esquisse la théologie de Marie, Mère de l’Eglise. Peu à peu la piété populaire et la réflexion des Pères de l’Eglise approfondissent l’image de Marie.

Ce sont surtout les réflexions des premiers conciles œcuméniques (en 325 : Nicée ; en 381 : Constantinople ; en 431 : Ephèse ; en 451 : Calcédoine) qui ont précisé les titres, le rôle et la pertinence de la prière à la Vierge Marie. Cette réflexion sur la Vierge Marie, c’est faite « par ricochet » : on a parlé de la Vierge Marie parce qu’on a discuté de la nature divine et humaine du Christ. C’est surtout le Concile d’Ephèse qui a précisé le « Theotokos » : « La Mère de Dieu ».
 
Dès lors, les principales affirmations concernant la Vierge Marie sont élaborées, même si le dogme de l’Immaculée Conception n’a été proclamé qu’en 1854 par le Pape Pie IX, et celui de l’Assomption en 1950 par Pie XII. Le concile œcuménique Vatican II, dans le chapitre VIII de sa constitution dogmatique sur l’Eglise “Lumen Gentium”, a réaffirmé la maternité de la Vierge Marie : Mère du Christ, Mère de Dieu, Mère de l’Eglise, Mère universelle.
 
3. Les temps où l’on fête la Vierge Marie dans l’Eglise catholique
 
- 4 fêtes principales de la Vierge Marie dans l’année liturgique :
- le 1er janvier : fête de Marie, Mère de Dieu
- le 25 mars : fête de l’Annonciation
- le 15 août : fête de l’Assomption de la Vierge Marie
- le 8 décembre : fête de l’Immaculée Conception
 
- Il y a d’autres fêtes consacrées à la Vierge Marie, par exemple :
- le 11 février : Notre-Dame de Lourdes
- le 13 mai : Notre-Dame de Fatima
- le 31 mai : Visitation de la Vierge Marie
- le lundi de Pentecôte : Marie, Mère de l’Eglise
- le lendemain du Sacré-Cœur de Jésus (3ème samedi après Pentecôte) : Le Cœur immaculé de Marie
- 5 août : dédicace de la Basilique Ste Marie-Majeure à Rome (1ère église dédiée à Marie – 5ème siècle)
- le 22 août : Marie, Reine
- le 8 septembre : Nativité de la Vierge Marie
- le 15 septembre : Notre-Dame des Douleurs
- le 19 septembre : Notre-Dame de la Salette
- 7 octobre : Notre-Dame du Rosaire
- 21 novembre : Présentation de la Vierge Marie au temple de Jérusalem
- … etc…Notre Dame du Vorbourg… Notre Dame de la Guadalupe… Fête de la médaille miraculeuse…
 
Traditionnellement, certains temps sont dits « consacrés à la Vierge Marie » :
- le samedi est le jour de la Vierge Marie
- le mois de mai ou mois de Marie
- le mois d’octobre, ou mois du rosaire
 
4. La prière à la Vierge Marie
 
a) La prière la plus traditionnelle est  le « Je vous salue Marie ». Le Rosaire, composé de 4 « chapelets », chaque chapelet étant composé de 5 dizaines de « Je vous salue Marie », chacune commencée par le « Notre Père » et terminée par le « Gloire au Père ». A chaque dizaine, on médite un des « mystères du Rosaire », qui, ensemble, résume la vie de Jésus-Christ :
- les mystères joyeux : l’Annonciation – la Visitation – la Naissance de Jésus – la Présentation de Jésus au     temple – le Recouvrement de Jésus au temple
- Les mystères lumineux : le Baptême de Jésus – les Noces de Cana – la Prédication de Jésus sur la             montagne             – la Transfiguration – l’Institution de l’Eucharistie
- Les mystères douloureux : l’Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers – la Flagellation – le Couronnement        d’épines – le Portement de croix – la Crucifixion
- Les mystères glorieux : la Résurrection – l‘Ascension – la Pentecôte – l’Assomption – le Couronnement de la            Vierge Marie
 
b) L’ « Angélus » est une prière récitée le matin, à midi et le soir, lorsque les cloches sonnent l’ « Angélus ». Cette prière est destinée à nous rappeler, 3 fois par jour, l’incarnation de Jésus dans le sein de la Vierge Marie. La prière de l'angélus tire son nom de son premier mot latin : « Angelus Domini nuntiavit Mariæ » (L’Ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie). Cette prière est composée de 3 versicules et de son répons, chacun suivi du « Je vous salue Marie ». La prière se termine par une oraison.
 
5. Chanter la Vierge Marie
 
Que chanter ?
 
- La littérature chorale est extrêmement importante, autant à l’unisson qu’à 2,3 ou 4 voix
- CNA : 611 à 633
- Pour choisir les chants : Attention à certains mots ou certaines expressions qui sont de fait théologiquement destinés à Jésus ou à Dieu, et qui, si on les adresse à la Vierge Marie, peuvent prêter à confusion (par exemple : CNA 620 : couplet 3 : « vigne florissante » / couplet 5 : « Source qui fait vivre » ou CNA 630 toute la famille humaine, les 2 premiers couplets, s’ils sont séparés du 3ème couplet)
 
Quand chanter ?
 
- Aux 4 fêtes principales de la Vierge Marie, on peut chanter le « propre de la messe »  (le « propre » c’est : chant d’entrée, versets du Psaume, verset de l’Alléluia, chant pour la présentation des dons (offertoire), chant de communion, chant d’envoi. Il est dit « propre » de la messe par opposition au « commun » de la messe : Kyrie, Gloria, Credo, sanctus, Anamnèse, Notre Père, Agnus).
- Durant les temps mariaux (mai et octobre) : privilégier l’entrée ou la communion ou la sortie
- Dans certaines paroisses, chaque dimanche, à la fin de la messe, on programme un chant à la Vierge Marie
- Pour la célébration des funérailles, on peut chanter la Vierge Marie, par exemple : après la communion… ou à un autre moment, même durant le rite du dernier adieu, mais en tous cas pas à la place du « chant du dernier adieu » (il ne viendrait pas à l’idée de personne de chanter un chant à la Vierge Marie à la place du Kyrie ou du Sanctus !!!).
 
 
 
PG/septembre 2019.