Présentation

Fondée en 1920, la société de chant "Sainte-Cécile" de Saint-Ursanne est affiliée à la Fédération des Céciliennes du Jura (FCJ), dont le mot-clé est "LOUANGE". Elle compte aujourd'hui 27 membres. 

Sa mission première consiste à animer musicalement les cérémonies religieuses. 
Les partitions religieuses constituent donc l'essentiel de son catalogue, mais un grand nombre de pièces profanes y trouvent également leur place. 
(Voir la rubrique "Répertoire")


Clin d'oeil historique

Les propos suivants nous ont été rapportés par Mme MARIE CUENIN, ancienne membre émérite de la société, né le 1er septembre 1903 et qui avait fêté 69 ans de chant le 19 février 1989.  

Avant 1920, un groupe d'hommes existait déjà.
M. Gogniat apprenait quelques cantiques aux filles, qui ne chantaient pas à la tribune, mais "en bas". Un jour, le directeur invite les filles à la tribune. C'était pendant le mois de Marie: elle chantent le cantique "Nous formons Marie ta tribu chérie...".

La fierté de chanter à la tribune s'accompagne des vives félicitations des fidèles : on leur offre le vin chaud et les biscuits à l'hôtel des Deux-Clefs. 

En 1920 la Sainte-Cécile -choeur mixte- est fondée au restaurant de la Cigogne. Les Ossola (Albertine, Charlot), les filles Agnolini, Ammann, Piquerez, Donzé ainsi que  M. Migy, ancien maire, sont présents.

Messieurs Gogniat et Dietlin en sont les animateurs, M. le doyen Braun (qui a donné la Première communion à Marie) sera remplacé par M. le doyen Quenet, très actif et toujours présent.

La société est composée d'environ 40 membres, les répétitions ont lieu à la Demi-Lune (chez les filles Ammann); Paul Desboeuf en est le caissier : la caisse étant vide, on paie des cotisations. 

La première Messe apprise est la "Saint-Louis" de Josef Gregor Zangl. 

Peu à peu, la Sainte-Cécile étoffe ses prestations en présentant des pièces de théâtre, en donnant des concerts... Et en organisant le célèbre "Souper des Rois" !